Rendez-vous à quai
Passerelle sur l'erdre

















PASS



EQUIPE : MFA + FDA
TYPE : PASSERELLE PIÉTONNE
ETAT : CONCOURS NON-RETENU
LIEU : LA CHAPELLE/ERDRE I FRANCE
DATE : 2014
MAITRISE D'OUVRAGE : AFUL Chantrerie



La création d’une nouvelle traversée de l’Erdre vise à améliorer la desserte de la zone d’activité de la Chantrerie depuis la Chapelle-sur-Erdre. Ce franchissement propose en effet aux usagers un raccourci en mobilité douce pour une fréquentation globale modeste.

La faisabilité d’une traversée de l’Erdre au beau milieu d’une zone naturelle fragile dépend de la délicatesse avec laquelle on s’ancre dans le paysage. Les milieux alluviaux, riches et fragiles, parfois impénétrables, vivent à fleur d’eau. Ils sont autant de refuges, d’héronnières, d’arbres à cormorans et de terriers de ragondins, rappelant parfois, les bayous de Louisiane. S’en mêle la culture, lors du festival de jazz des Rendez-Vous de l’Erdre, soudain, notre imaginaire s’ouvre vers un paysage traversé de vieux remorqueurs, de vieux bateaux à vapeur sur l’Erdre, de quais brumeux et de maisons flottantes… à la croisée des films Mud de Jeff Nichols et des bêtes du Sud sauvage de Benh Zeitlin. Ces réalités environnementales et culturelles vont de paire avec le réalisme économique de l’opération. Nous proposons de se libérer de la contrainte visuelle et économique d’un tablier à plus de 12 mètres de hauteur pour laisser passer les voiliers, en proposant plutôt la mise en oeuvre d'une passerelle flottante.

Le débit très lent (2,5m3/s), les faibles aléas du niveau des eaux et l’absence d’incidence des marées font de l’Erdre une rivière idéale pour recevoir un grand ponton! Assemblé à partir de caissons, ses sections articulées entre elles conservent un degré de liberté et la courbure de la passerelle s’adapte ainsi au gré des courants. Afin de permettre le trafic fluvial, nous prévoyons de part et d’autre du chenal, deux sections submersibles et 20 mètres qui « coulent » automatiquement à l’approche d’un navire. Le piéton immobilisé peut alors profiter du spectacle des bateaux qui passent. Seules les extrémités des sections submersibles nécessitent d’être fondées.

La simplicité des moyens mis en oeuvre pour assurer la traversée de l’Erdre nous permettent de proposer en prime (et pour bien moins cher) un équipement public pour réaliser le rêve de bien des nantais : une baignade dans l’Erdre! La passerelle s’enrichit ainsi d’une piscine au ras de l’eau. Le ponton devient ainsi le support de nouveaux usages et met en scène des ambiances différentes au fil de l’eau.

Les quais, compléments de la promenade, invitent eux à la flânerie, au rêve et à la contemplation. Le ponton, avec ses berges naturalisées, redonne accès à la rivière alors que la rive droite est largement privatisée. Il offre un point de vue inédit sur le grand paysage et les châteaux de l’Erdre (la Gâcherie, la Poterie et la Chantrerie).

De par l’absence de relief, la promenade est naturellement accessible à tous. Le tracé légèrement sinueux et la largeur du ponton invitent naturellement le cycliste à modérer son allure. Ainsi, vélos et piétons se partagent le plaisir de la traversée.


image

 <  1/1  >